Le blogueur est…

Deux petits détours pour livrer un peu de celui qui alimente ce blog…

INTERROGATOIRE

– Hé, vous, là !
– Qui moi ?
– Oui, vous.
– Moi ?
– Oui. Qu’est-ce que vous faites là ?
– Ce que je fais…
– Vous n’avez rien à faire ici.
– Pourquoi je ne pourrais pas ?
– Parce que ici c’est du virtuel. Les vrais gens, on n’en veut pas.
– Qu’est-ce qui vous fait croire que je ne suis pas virtuel moi aussi.
– Ça se voit. Et puis, j’ai l’œil, moi. Les vrais gens je les sens dès la page d’accueil.
– Ah bon ?
– Oui. Dès la page d’accueil. Et même avant.
– Et qu’est-ce qu’on aurait de si différent ?
– La différence ? Les différences plutôt. Tiens : d’abord vous avez un nom. Un nom et un prénom.
– Marc Ossorguine, en effet.
– Ah, vous voyez !
– Ça pourrait être un pseudonyme, un avatar.
– On voit bien que vous n’y connaissez rien. D’abord un avatar, c’est pas un nom. Et un nom comme ça, ça peut pas être un pseudo.
– Ah bon. Pourquoi ?
– Qui pourrait inventer un nom pareil ?
– Pourtant, il existe. C’est le mien. Je ne suis même pas tout à fait seul à le porter.
– Vous voyez bien. Je suis sûr que vous avez un métier en plus. Et même un âge.
– En effet. 55 ans et formateur dans le travail social depuis une vingtaine d’années.
– Ben tiens je l’aurais parié.
– Quoi ? Mon métier ?
– Vot’ mét… Non, faut pas pousser. Mais que vous avez un âge et un métier. On le sent de suite.
– Ah bon.
– Vous n’m’avez toujours pas dit ce que vous faites là.
– J’aime beaucoup les livres aussi. Sans eux, la vie serait bien terne.
– Et alors ?
– Je crois bien que j’ai envie de partager mes plaisirs de lecteur.
– Vos plaisirs !
– Oui. Des petits et des grands bonheurs de lecture, ou de cinoche. Entre autres choses.
– Vous voulez faire votre intéressant, c’est ça ?
– Mon intéressant ? Je ne crois pas. Par contre partager mes intérêts et plaisirs, essayer d’intéresser le passant à des choses qu’il ne connaît peut-être pas…
– Ah bon. Vous prétendez nous « cultiver » ? Rien que ça !
– J’espère que non. Par contre, comme il paraît qu’il n’y a pas de culture sans partage… Alors partager pour ouvrir encore plus le peu de culture que je peux avoir, ça me tente.
– Et vous y gagnez quoi vous dans ce truc ?
– Sans doute pas grand-chose. Un peu de plaisir peut-être. Quelques surprises et complicités aussi. J’espère.
– M’ouais…
– Pas convaincu ?
– Je sais pas.
– Je peux passer à la page d’à côté ?
– Ça va. Ça va. Circulez.

BIBLIOTHEQUE

Un lecteur peut se présenter par ses lectures, celles qui constituent sa vraie bibliothèque et où il va à la pêche des œuvres qui l’ont marqué ou construit (et qui n’ont pas été trop oubliées). Un lecteur qui après deux décennies à naviguer du côté des sciences humaines, de la philosophie, de l’anthropologie et de la sociologie, etc. revient vers la littérature avec plein de lectures à rattraper. J’ajouterais à mon inventaire d’infinis remerciements à celles et ceux qui m’ont guidé, poussé, provoqué, accompagné dans cette aventure sans fin.

Dans le plus grand désordre…

  • Paul ELUARD – Poésie ininterrompue
  • Hermann HESSE – Le Jeu des perles de verre
  • Alain GERBER – Une rumeur d’éléphant
  • Evgueni EVTOUCHENKO – Les baies sauvages de Sibérie
  • Tarjei VESAAS – L’incendie ; La Maison dans les ténèbres (et toute son œuvre)
  • Nikos KAZANTZAKI – La Liberté ou la mort
  • Jules VERNE – Le Sphinx des glaces
  • Michel TOURNIER – Le Roi des aulnes
  • Pierre REVERDY
  • Claude ROY – Enfantasques
  • Michel BUTOR – L’Emploi du temps
  • Samuel BECKET – Fin de partie ; Cendres…
  • Jacques PREVERT – Paroles
  • Fernando ARRABAL
  • Albert CAMUS – La Peste
  • Milan KUNDERA – La Plaisanterie
  • Javier TOMEO
  • Italo CALVINO
  • Louis Ferdinand CELINE – Voyage au bout de la nuit
  • Joseph KESSEL – Les Cavaliers
  • Clifford D. SIMAK – Demain les chiens
  • H.P. LOVECRAFT – Démons et merveilles ; L’Affaire Charles Dexter Ward
  • Gottfried KELLER – Henri le Vert
  • Charles Ferdinand RAMUZ (un de ceux qui a un rayon à part dans la bibliothèque)
  • Albert CAMUS – Caligula
  • Jean ANOUILH – Antigone
  • Ted JOANS – A Black Pow Wow of Jazz Poems
  • Richard BRAUTIGAN – Watermelon Sugar
  • William FAULKNER – Le Bruit et la fureur
  • John STEINBECK – Grappes of Wrath
  • Carl Henning WIJMARK – La Draisine
  • Alain GERBER – Le Lapin de lune ; Une rumeur d’éléphant (un de mes plus grand rire de lecteur) ; Le jade et l’obsidienne…
  • Peter BICHSEL – Histoires enfantines (j’y reviens souvent)
  • J.R.R. TOLKIEN – Bilbo le Hobbit (bien avant que ce fut la mode en France, bien avant les films…)
  • Daniel PENNAC – Comme un roman (lu intégralement à haute voix lors d’un atelier sur la voix)
  • Sam SHEPPARD – Plays (à dire plus qu’à lire)
  • Liam O’FLAHERTY – Famine ; Insurrection
  • Jorge AMADO – Teresa Battista
  • Roland DUBILLARD – Les Diablogues (on ne cesse de s’en relire, pour le plaisir, seul ou à deux)
  • Robert PINGET – Théo
  • Jean TARDIEU
  • Jenni Fagan – La sauvage (un coup de poing ! et on en redemande !)
  • Honoré de BALZAC – La Peau de chagrin
  • Natsume SOSEKI – Je suis un chat
  • Jean FOLLAIN
  • Gaston COUTE – Un gas qu’a mal tourné
  • Robert MERLE – L’Île
  • Michel TOURNIER – Vendredi ou Les Limbes du Pacifique
  • Jaume CABRE (la découverte de ces dernières années !)
  • Charles JULIET – Journal (surtout les premiers tomes)
  • Denis DIDEROT – Jacques le fataliste (quelle modernité !)
  • MOLIERE (depuis le collège)
  • Tahar Ben JELLOUN – L’Enfant de sable
  • Jean-Paul SARTRE – Les Mots ; Le Diable et le Bon-Dieu
  • Robert BRESSON – Notes sur le cinématographe
  • LEWIS – Le Moine
  • Arthur RIMBAUD
  • Henryk IBSEN
  • Raymond QUENEAU – Exercices de style
  • Gunther GRASS – Le Turbot
  • Arto PASILINNA – Le Bestial serviteur du pasteur Huuskonen (mais on s’en lasse au bout de 10 volumes…)
  • Jean De La FONTAINE
  • Maurice BLANCHOT
  • Henri MICHAUX
  • Federico GARCIA LORCA – Romancero Gitano

Il y a aussi ceux qui, malgré les efforts, finissent par vous tomber des mains… On n’ose pas toujours le dire, et pourtant nous en avons sans doute tous des livres et des auteurs dont on n’ose pas avouer que…

  • Marcel PROUST – A la recherche du temps perdu
  • Julien GRACQ – Le Rivage des Syrtes
  • Tomas MANN – Docteur Faustus
  • Marguerite YOURCENAR – L’Œuvre au noir
  • Marguerite DURAS
  • Alain ROBBE-GRILLET
  • RACINE
  • William BURROUGHS

Bien peu de femmes dans tout cela… Mais je ne suis pas responsable de l’histoire de la littérature et de l’édition !

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *