Mais qui a tué Harry ?

Indian Blues
Iain Levison

Ironie et “understatement” sont à chaque ligne de ce court roman dont Hitchcock fit un film où son sens de l’humour fit aussi merveille. Voici le récit original dont Alfred tira… Mais qui a tué Harry ? (en VO, The trouble with Harry). Difficile de ne pas revoir les images du film d’Alfred et le jeux des acteurs en lisant ces pages, car on découvre que le réalisateur est resté très fidèle au récit écrit et à son ton “very british” (beaucoup plus qu’à son habitude).

Pour autant, le récit de Jack Trevor Story n’est pas qu’une curiosité pour cinéphile. Il a son style et son ton et mérite de se déguster tranquillement, avec une tasse de thé ou un verre de cherry pas trop loin.

Une lecture qui peut-être une belle et agréable parenthèse et un délicieux contrepoint à un monde parfois trop réel et dramatique, ou mélodramatique.

Shirley Mc Lane, John Forsythe, Mildred Natwick et Edmund Gwenn dans le film d’Alfred Hitchcock

Un absurde réaliste où la gravité reste toujours légère qui n’est pas sans parfois s’approcher de l’univers du théâtre de l’absurde, en beaucoup moins radical.

Jack Trevor Story (1917-1991) a par ailleurs écrits nombre de nouvelles et de romans dans le registre d’un certain humour noir, sous son nom ou sous les noms de Alex Atwell, Bret Harding ou Rex Riotti. The Trouble with Harry, poublié en 1949, était son premier roman et s’il n’a pas été le seul à être adapté au cinéma, il est le seul dont le réalisateur était aussi prestigieux.

Jack Trevor Story – Mais qui a tué Harry ? – traduit de l’anglais par Jean-Baptiste Rossi (The Trouble with Harry, 1949) – Cambourakis

Voir sur le site de l’éditeur

Print Friendly, PDF & Email
Indian Blues
Iain Levison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *