L’ami du défunt

La Société des vagabonds

Tuer ou être tué ? koukov-ami-defuntLe choix ne semble pas si évident sur ce qu’il convient de faire si on ne veut pas mal finir… Ce choix, Tolia l’a pourtant fait, tranquillement et de façon assez résolue et a décidé de demander à un pro de le tuer, sans le prévenir tout de même. Il y  a d’étrange contrat, mais un contrat est un contrat et il doit être honoré.Sauf que… sauf qu’au bout de quelques jours, et malgré le soutien d’amis bien intentionnés, il n’est plus trop sûr d’avoir fait le bon choix… Il est même convaincu d’avoir fait le mauvais. Il va donc falloir résilié ce contrat-là… Tolia va alors tenter de revenir en arrière, d’effacer, d’annuler. Pas si simple ! Surtout quand les choses ne se passent quasiment jamais comme prévu…

L’humour de Kourkov fait encore mouche, mieux que les balles de certains tueurs à gages. On peut dire qu’il a même de drôle de façon de nous interroger sur nos choix de vie… et de mort !

(ce n’est pas une nouveauté, mais ça reste un livre à lire !)

Andreï KOURKOV – L’ami du défunt – traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs – Éditions Liana Levi (Piccolo)

Sur le site de l’éditeur

Print Friendly, PDF & Email
La Société des vagabonds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *