Polaris

Nous transportons notre ruine sur le dos.

Les pigeons de Paris

“Juan – Juanito, comme l’appelaient autrefois les voix du village qui n’existent plus – attend.”