Le sang des fleurs

Je vais commencer ce post en râlant contre la manie, très fréquente dans l'hexagone, de traduire les titres de travers. Le vrai titre de ce roman de Johanna Sinisalo est en effet Le Sang des anges, et non Le Sang des fleurs. Ceci étant, il aurait pu aussi s'intituler Le Sang des abeilles, car elles…

Le duel

Pour quelle raison ce jeune homme, habitué des salles de cinéma de Reykjavik qu'ils fréquente assidument, a-t-il été retrouvé assassiné par une ou des mains expertes et discrètes lors d'une séance au Hafnarbio, petite salle où il avait ses habitudes? Nous sommes en 1972, et la capitale islandaise est devenu pour quelques jours capitale mondiale,…

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel

Voilà le "meilleur détective au monde" de retour pour mener plusieurs folles enquêtes de front. Il avait déjà pu nous agacer et nous séduire avec sa première enquête dont il faisait lui-même le récit dans Quand les vautours approchent. Revoilà donc le grand Mário França dans la ville de Porto, toujours sur le quai des…

Le bruit des choses qui tombent

Lo más triste que puede pasarle a una persona, tener recuerdos de mentira.Cela commence étrangement avec une histoire d’hippopotame. Un hippopotame que l'on retrouvera beaucoup plus loin dans le récit et qui réapparaîtra comme une mémoire lancinante, pas très compréhensible, et coûteuse. Pas à pas, c'est le récit d'une vie cachée ou oubliée qui est…

La tristesse du samouraï

Un marathon très noir"Personne n'est jamais complètement innocent." Si comme moi il y a quelques jours, suivant les recommandations que l'on vous a faites, vous vous apprêtez à lire La Tristesse du samouraï, un conseil: annuler tous vos rendez-vous et invitations, débranchez votre téléphone, votre télé, éteignez votre "box" et prévenez vos proches pour qu'ils…