Berlin on/off

Berlin. Ach ! Berlin ! Pas besoin de "sein ein Berliner" pour que cette ville-là occupe une sacrée place dans nos repères culturels européens. Dans nos mythologies européennes, même. Une sacrée place, voir, pour certains, une place sacrée. Berlin. La VILLE. La capitale coupée en deux, fracturée, recollée... Mais sans doute pas libérée pour autant. La ville…

L’exil

Nul ne contestera, a priori, que la Turquie a acquis depuis quelques temps pris largement place dans l'actualité. En tout cas dans l'actualité politique et stratégique. Pour ce qui est de l'actualité littéraire cela reste un peu plus court. Elle nous offre pourtant à attendre d'autres voix que celles de la politique pour découvrir ce…

Chaos

− Vous ne comprenez rien à ce que je vous dis? Alors, vocifère-t-elle, videz votre tête, arrêtez de penser, arrêtez, videz votre caboche, videz là, je décompte et vous vous videz, 5, 4, 3, 2, 1, maintenant vous êtes la vasque, vous suivez mon regard. Là.

Polaris

Nous transportons notre ruine sur le dos.

Taqawan

En langue mi’gmaq, on nomme taqawan un saumon qui revient dans sa rivière natale pour la première fois…

A tous les airs (ritournelle)

Voilà un nouvel OLNI qui cherche à se poser dans des cerveaux de lecteurs. Oui, OLNI. OLNI pour Objet Littéraire Non Identifié.

Demain, une oasis

Une lecture recommandée à toutes et à tous, toutes générations confondues, si l’on veut un peu mieux comprendre le monde en essayant de deviner ce qu’il pourrait devenir. Ce qu’il va devenir. Pour que peut-être il ne le devienne pas.

By the rivers of Babylon

Après L'authentique Pearline Portious (The Last Warner Woman, 2010) l'année dernière, c'est le dernier roman de Kei Miller que Zulma nous offre avec ce By the Rivers of Babylon (Augustown, 2016). Disons-le tout de suite c'est un bien séduisant cadeau de rentrée. De la Jamaïque - voire de l'ensemble des Caraïbes - nous connaissons plus de musiciens,…

Chaleur

Personnages héroïques pour compétition stupide et criminelle…

L’instant décisif

Un récit, ou six récits qui commencent à 0h et s'achèvent à minuit. Ou plutôt, peut-être, six récits qui commencent à 0h et finalement un récit qui se termine à minuit. Donc sept récits au final. Vous suivez ? Dire cela c'est peut-être livrer une des clés de cet instant décisif qui jongle avec les voix…