Barbarismos

Les réputations
La nuit du loup

barbarismosL’art des aphorismes n’est facile que pour ceux qui le dédaignent ou l’évitent. La forme courte, ramassée à l’extrême, exige un indéniable savoir faire. L’esprit, l’ironie et l’humour, la pertinence comme l’impertinence, la concision du style, le mot et l’image justes, la profondeur philosophique autant que la légèreté du « non-sense », la force poétique y sont comme mis à nu, ne faisant guère de cadeaux à l’écrivain trop négligent ou au penseur trop dilettante. Assez peu sont ceux qui s’y risquent, d’autant plus que l’exercice passe souvent pour un aimable divertissement ne portant pas à conséquence, une « facilité » que les éditeurs ne se dispute pas forcément. Il y est pourtant d’indéniables réussites qui comblent de joie leurs lecteurs et que l’on ré-édite et cite sans relâche. Ces aphorismes et ces pensée concises, quelques auteurs les sèment le long des pages de leur romans, nouvelles ou essais, d’autres en font un art à part entière, un véritable genre littéraire dont on peut se délecter. Andrés Neuman est un de ces auteurs, qui sans faire du genre un art majeur, en font un art exigeant et très probablement pas mineur.

Un exercice de pensée et d’écriture où se dévoile et se développe, touche après touche, une certaine vision du monde, de la littérature et de la lecture, des rapports sociaux…

Ainsi ce que vous êtes en train de faire, lire, qu’est-ce au juste ? Un laborieux déchiffrage de signes ? Non. C’est beaucoup plus que cela : C’est une action qui consiste à voyager jusqu’au point où l’on se rencontre, ou qui consiste à et qui a pour effet de vivre deux fois. Quant à l’auteur, il n’a pas su s’en tenir à cet exercice et Andrés Neuman le définit comme un individu qui a échoué dans sa tentative d’être exclusivement un lecteur.

L’auteur sait aussi débusquer les ironies et facéties de la langue, comme lorsqu’il observe qu’un kayak est une embarcation réversible, comme son non l’indique bien. Il sait aussi rire lorsqu’il défini cette enseigne nordique qui a envahi toute l’Europe avec ses meubles en kit… et dont les client sont eux aussi démontables.

On pourrait multiplier les citations tant il y a matière, dans tous les styles, avec gravité ou en farce, poétique ou politique, humble ou insolent, pas forcément consensuel et au parfum de polémique en puissance… Admiratif aussi à certain moment, comme cet hommage à l’art japonais qu’il rejoint parfois, celui des haiku : l’éternité en trois vers.

Un livre qui peut devenir livre de chevet pour les longues comme les courtes nuits et où l’on peut picorer en découvrant à chaque fois de nouvelles saveurs.

Petite sélection…

ADORACIÓN – Ignorancia entusiasta.
AMAR. Verbo irregular.
ARTE – Interseccion entre la ciencia y el milagro || 2. Capacidad de la belleza para sobrevivir.
AUSENCIA – Refinamiento cruel de la presencia.
AVENTURA – Trivialidad narrada mucho después.
BREVEDAD – Eso.
CULTURA – Antigua sección de los diarios de información general.
DETALLE – Materia prima del recuerdo.
EMPLEO – Interupción accidental del desempleo.
ESCRITOR – Individuo que fracasa en el intento de ser exclusivamente lector.
MACHISMO – Poca cosa del hombre.
PENALTI – Bendición que puede convertirse fácilmente en maldición. || 2. Aforismo de once metros.

ZZZ – Onomatopeya indicativa de que el último lector se ha quedado dormido.

L’auteur est né à Buenos Aires en 1977 et deux romans ont déjà été traduits en France, Parler seul (Hablar solos, 2012, chez Buchet Chastel en mars dernier) et Le voyageur du siècle (El viajero del siglo, 2009, chez Fayard en 2011). Pour en savoir plus sur lui, et certainement avoir envie d’en lire plus, faites donc un tour sur son site internet.

Andrés Neuman – Barbarismos – Páginas de Espuma, 2014

Print Friendly, PDF & Email
Les réputations
La nuit du loup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *